Auteur : elusecologistes

Oui aux trains de nuit !

Dimanche 28 janvier 2024, notre Présidente Juliette CHESNEL-LE ROUX et nos militants se sont rendus à la Manifestation pour le retour des trains de nuit à Nice.

C’est un combat que nous menons depuis des années. Le nombre de lignes ferroviaires nocturnes est en constante diminution depuis quarante ans. Or, nous sommes convaincus que le train de nuit est l’avenir du déplacement. Il est rapide, accessible et écologique. Plus de trains de nuit, c’est moins de pollution aérienne que l’on doit aux avions. Alors, qu’attend le gouvernement ?

NOS TRACTS

REVUE DE PRESSE

Retrouvez l’intervention de notre Présidente Juliette CHESNEL-LE ROUX au micro de BFM TV (28-01-2024).

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/si-le-train-etait-la-ils-le-prendraient-des-manifestants-reclament-plus-de-trains-de-nuit-depuis-nice_AV-202401290403.html

Article de Nice-Matin sur notre mobilisation en faveur des trains de nuit à Nice (28-01-2024).

https://www.nicematin.com/faits-de-societe/pourquoi-des-militants-manifestent-en-pyjama-devant-la-gare-de-nice-ce-dimanche-899839

Reportage de France 3 Côte d’Azur dans lequel s’exprime notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX

Article paru dans Patriote, 25-31 janvier 2024

Categories: Non classé

Non à la gabegie du Grand Prix du Castellet !

En 2021, en pleine période de Covid, alors que nos restaurateurs, nos commerçants, le monde associatif et culturel mouraient à petit feu, le président de la Métropole Nice-Côte d’Azur a décidé de verser 12 millions d’euros à une course automobile appelée « Grand Prix du Castellet ».

Cet événement est aussi inutile que polluant. Notre territoire souffre encore des effets de la tempête Alex et, plutôt que d’investir massivement dans les infrastructures locales, Christian ESTROSI a fait le choix de financer une course automobile qui a lieu… Dans le Var !

Cette décision est honteuse. Le scandale est encore plus grand qu’elle a été prise en cachette. La subvention de 12M€ est passée en Bureau métropolitain et non en Conseil métropolitain. Elle n’a donc jamais été votée par l’Assemblée !

Comment accepter qu’une telle somme soit attribuée sans débat démocratique et public ? Étrange de la part de Monsieur ESTROSI, le champion de la communication à outrance. 

Conseil après Conseil, nous avons été les seuls à nous opposer systématiquement à l’attribution de cette subvention.

Rendez-vous compte, la Métropole de Nice investissait plus d’argent dans les sports mécaniques hors de ses frontières que dans le développement économique du Haut-Pays ! Un comble pour une collectivité censée prendre soin de ses administrés…

Seulement voilà, les problèmes ne s’arrêtent pas là. Il se trouve que le Grand Prix automobile de France est plombé par une dette de 32 millions d’euros. C’est absolument colossal. Et, au vu de l’opacité des comptes, personne ne veut payer. En 2024, la Métropole de Nice est donc tenue de régler seule cette note astronomique. Le camp ESTROSI a même déjà voté l’attribution d’une enveloppe de 5M€ supplémentaires lors du Conseil Métropolitain du 25 septembre 2023 !

Nous ne nous laisserons pas faire. L’argent des contribuables doit être utilisé à bon escient. Pour vos élus écologistes, la priorité de notre Métropole doit être le bien-être des citoyens et la transition écologique de notre territoire. Arrêtons les dépenses inutiles !

Nos tracts

Revue de presse

Intervention sur France 3 Côte d’Azur (10-02-2021)

Article de 20 Minutes (09-02-2021)

https://www.20minutes.fr/nice/2972971-20210209-nice-ecolos-denoncent-subvention-grand-prix-castellet-utiliseraient-plutot-tourisme-durable

Article de Nice Matin (10-02-2021)

Vos élues en conférence de presse (hiver 2021)

Jean-Christophe PICARD est dans Autonews pour évoquer le Grand Prix du Castellet (19-12-23)

https://www.autonews.fr/racing/formule-1/news/retour-du-gp-de-france-de-f1-le-dossier-traine-en-longueur-magny-cours-continue-d-esperer-122899

Interview de Jean-Christophe PICARD sur BFM Côte d’Azur à propos du Grand prix du Castellet (14-09-23)

https://www.bfmtv.com/var/un-vrai-scandale-une-enquete-ouverte-sur-la-gestion-du-grand-prix-de-france-du-castellet_AV-202309140938.html

Discours de Juliette CHESNEL-LE ROUX dans l’hémicycle du Conseil Métropolitain (30-11-23)

5.2. Autorisation de retrait de la MNCA du GIP “Grand Prix de France-Le Castellet”

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Nous sommes en train d’assister au dérapage spectaculaire d’un Grand Prix de tous les excès. L’affaire tout entière est embarrassante. Sur la ligne d’arrivée, loin de monter sur le podium, les participants ont tous les yeux rivés au sol. Aujourd’hui, seule la Justice peut dire où cette course nous mènera.

La délibération propose d’autoriser le retrait de la Métropole Nice-Côte d’Azur du Groupement d’intérêt public « Grand prix de France – Le Castellet ». Cette organisation, dirigée par le Président de notre assemblée, était chargée d’organiser un Grand prix de Formule 1 qui se tenait dans le Var.  A ce titre, notre Métropole versait chaque année 2M€ de contribution à l’événement.

Conseil après Conseil, nous avons été les seuls à nous opposer systématiquement à l’attribution de cette subvention. Il n’y a pas besoin d’être géographe pour savoir que notre Métropole n’a aucune légitimité à intervenir dans le département du Var, où se tient cette compétition. Il était hallucinant que nos contribuables soient forcés de dépenser 2M€ chaque année pour financer l’organisation d’un événement auquel ils n’avaient pas accès.

Rendez-vous compte, la Métropole de Nice investissait plus d’argent dans les sports mécaniques hors de ses frontières que dans le développement économique du Haut-Pays ! C’est quand même un comble pour une collectivité censée prendre soin de ses administrés.

Seulement voilà, les problèmes ne s’arrêtent pas là. Il se trouve que le Grand Prix automobile de France est plombé par une dette de 32 millions d’euros. C’est absolument colossal. D’autant que personne n’est capable de dire comment ont été géré les comptes. Résultat, tous les partenaires se renvoient la balle en refusant de payer tant que la lumière n’a pas été faite sur ce mystère. Personne n’ose prendre la responsabilité de ce désastre : ni le Département du Var, ni la Métropole de Toulon, ni la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ainsi, il ne reste que la Métropole de Nice pour régler cette note astronomique. Au point que nous avons déjà voté l’attribution d’une enveloppe de 5M€ supplémentaires lors du dernier Conseil Métropolitain !

Nous accueillons donc favorablement le retrait de la Métropole niçoise de ce Groupement d’Intérêt aussi coûteux qu’inutile. Cependant, nous ne prendrons pas part au vote dans la mesure où la délibération maintient que nous sommes tenus par nos obligations financières vis-à-vis des dettes du GIP.

Monsieur le Président, je vous le demande officiellement : combien de temps allons-nous encore payer pour un événement qui n’existe plus ? Combien de projets d’utilité publique devrons-nous ajourner pour éponger une dette qui n’aurait jamais dû être la nôtre ? Quelle somme les habitants de Nice et de nos Vallées vont devoir débourser pour rattraper les erreurs d’un pilote qui n’a pas su maintenir le cap ?

Il est tout simplement scandaleux que nos habitants aient à supporter financièrement un événement qui ne se déroulait pas sur notre territoire. Tous ces millions d’euros vont être gaspillés alors que nous pourrions financer des projets qui bénéficient à tous.

Pour le bien de notre Métropole, je vous conseille de prendre un nouveau départ. Il est temps de nous engager sur une voie plus raisonnable, une voie qui mène vers des projets pérennes et utiles pour nos concitoyens.

Categories: Non classé

Pour des transports efficaces et accessibles !

Depuis le 1er juillet 2023, les tarifs du réseau Lignes d’Azur ont augmenté. Le carnet de 10 tickets est passé de 10€ à 17€ et l’abonnement annuel a bondi. Ces prix vont s’ajouter à l’inflation alimentaire et aux 10% d’augmentation de l’électricité pesant ainsi sur l’ensemble des ménages.

La Métropole participe à l’appauvrissement des Niçois. L’augmentation brutale du coût des transports met en péril l’équité sociale en complexifiant l’accès des plus précaires aux bus et aux tramways.

En détournant les usagers des transports en commun, les nouveaux tarifs ont un impact négatif sur l’environnement. Il faut encourager la transition vers des transports plus durables. Ce n’est pas en rendant ces solutions moins accessibles que nous parviendrons à réduire la part des véhicules privés responsables de la congestion urbaine et de la pollution.

Et quid du plan vélo que nous attendons depuis des années ? Le score de la Ville de Nice au baromètre de la Fédération des Usagers de Bicyclettes est encore l’un des plus mauvais de France. Notre impatience est à la hauteur du défi climatique.

Simplement, si la Métropole arrêtait la gabegie des projets pharaoniques, elle aurait les moyens de financer les transports collectifs et les modes de déplacement doux.

Face à cela, vos élus écologistes ont des propositions concrètes !

Nos tracts

Revue de presse

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX demande la baisse des traifs et la gratuité pour les jeunes sur les ondes de RCF (20-09-23).

https://www.rcf.fr/articles/actualite/transports-a-nice-eelv-demande-une-baisse-des-tarifs-et-un-elargissement-de-la

Les élus écologistes demandent de nouveaux tarifs pour les transports (21-09-23)

Categories: Non classé

Lutte pour le changement de nom du Lycée « Thierry-Maulnier »

Septembre 2023,

Comme tous les lieux d’enseignement, les lycées ont un rôle essentiel à jouer dans l’éducation de la jeunesse. C’est là que sont inculquées les valeurs fondamentales de la République française. Les personnalités qui les incarnent, et celles qui leur offrent leur nom, doivent être dignes de cette noble charge.


Or, l’un des lycées de la Ville de Nice porte le nom de Thierry MAULNIER : un intellectuel d’extrême-droite célèbre pour ses prises de positions anti-républicaines.

Dès la rentrée 2023, notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, a donc pris le dossier en mains pour en finir avec cette anomalie. Son objectif est de mettre en lumière des personnalités qui ont porté haut les valeurs de notre pays.

Nos tracts

Courrier de Juliette CHESNEL-LE ROUX au Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Vidéo d’explication de Juliette CHESNEL-LE ROUX

Juliette CHESNEL-LE ROUX devant le Lycée Thierry-Maulnier (octobre 2023)

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX a publié une vidéo expliquant qui était Thierry MAULNIER et pourquoi il est important de débaptiser le lycée qui porte son nom. Elle est disponible en cliquant sur le titre de cette section ou bien directement sur Twitter (https://twitter.com/JulietteChesnel/status/1707306131016585491/video/1).

Réponse du Président

de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Revue de presse

Ce sujet a été porté à la connaissance de tous les décideurs pendant de nombreuses semaines. Pour faire entendre notre voix, vos élus ont fait le tour des médias. Voici un résumé.

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier de Nice (28-09-23)

https://www.nicematin.com/politique/thierry-maulnier-est-un-raciste-un-colonialiste-selon-les-verts-qui-veulent-changer-le-nom-du-lycee-qui-porte-son-nom-a-nice-875599

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier de Nice sur France Bleu Azur (29-09-23)

https://www.francebleu.fr/infos/societe/polemique-autour-du-nom-d-un-lycee-nicois-2275704

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier sur BFMTV (28-09-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/antirepublicain-raciste-nationaliste-eelv-demande-le-changement-de-nom-du-lycee-maulnier-a-nice_AN-202309290366.html

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX demande le retrait du nom « Thierry-Maulnier » attribué à un lycée niçois sur BFM (03-10-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/replay-emissions/bonjour-cote-d-azur/nice-des-elus-veulent-rebaptiser-le-lycee-maulnier_VN-202310030186.html

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX demande le retrait du nom « Thierry-Maulnier » attribué à un lycée niçois sur France 3 (05-10-23)

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/un-lycee-de-nice-porte-le-nom-du-fondateur-d-un-journal-antisemite-soutien-a-petain-des-elus-veulent-le-rebaptiser-2851043.html

Categories: Non classé

Conseil Municipal du 21 décembre 2023

Interventions de Juliette CHESNEL-LE ROUX, Présidente

Hommage à Gérard Piel

Un homme, militant communiste et écologiste vient de s’éteindre. Gérard Piel, conseiller municipal d’Antibes, Vice-Président du Conseil Régional où je l’ai connu. Militant pour le droit au logement, pour ses frères humains. Compagnon de route, avec mon ami Edgar Malaussena, contre votre projet d’EPA Eco-Vallée Plaine du Var.

Gérard Piel, une belle plume, que ce soit sur son blog ou dans ses romans noirs qui racontaient aussi notre territoire.

Il est parti trop tôt, je l’ai appris samedi, alors que je me rendais à la cérémonie d’hommage à cette grande dame qu’était notre députée européenne Michèle Rivasi, partie elle aussi trop tôt, trop brusquement.

Ces combattants de conviction nous semblent tellement forts, des rocs, et tellement proches de nous, des amis, que nous n’imaginons pas pouvoir continuer les combats sans eux.

C’est grâce à ces hommes et femmes comme Gérard Piel et Michèle Rivasi que la politique est honorable et qu’elle a du sens, que le débat d’idée est digne même quand il est virulent.

Merci de m’avoir écoutée.

Délibération 1.1 : Expérimentation du port d’une tenue vestimentaire scolaire commune (uniformes) et renforcement des mesures portant la citoyenneté au sein des établissements scolaires

Monsieur le Maire,

Chers Collègues,

Cette délibération propose au Conseil Municipal de réinstaurer l’enseignement des Valeurs de la République dans l’enceinte des écoles de la Ville de Nice. Cette mesure vise à compléter l’expérimentation du port de l’uniforme scolaire dans quatre établissements de la Ville.

Bien sûr, dans ces temps troublés où l’individualisme prime trop souvent sur les intérêts collectifs, nous accueillons favorablement la promotion des valeurs républicaines auprès de notre jeunesse.

Quant à la question de l’uniforme, il n’existe aucune étude qui prouverait de manière concluante que l’uniforme soit véritablement une solution pour améliorer la qualité de l’éducation. Les arguments en faveur de la laïcité, et vous connaissez notre défense inlassable de la laïcité,  ne nous semblent pas suffisants. La laïcité est une valeur fondamentale qui s’apprend en classe, par le travail en commun, l’échange d’idées et la vie en collectivité. Ce n’est pas un concept qui saurait être inculqué par l’imposition d’une tenue vestimentaire unique.

En outre, le coût annoncé pour ces uniformes, de 200€ par élève, est un sacré budget ! Cela représente une somme considérable de 50,000€ par école. Pour l’heure, seuls quatre établissements sont concernés par cette expérimentation. Mais si la pratique était généralisée dans toutes les écoles élémentaires de la Ville de Nice, elle coûterait chaque année plus de 4M€ aux contribuables niçois.

Nos écoles souffrent d’un manque d’investissement substantiel. Si nous envisageons de débloquer 50,000€ par école, il serait préférable de les investir dans la bibliothèque, dans des instruments de musique, du matériel pédagogique ou des arbres dans la cour. Un très bon exemple concerne notre parc informatique. Actuellement, des enseignants sont contraints d’apporter leurs propres ordinateurs en classe. Ne pensez-vous pas que la cinquième ville de France devrait fournir les outils nécessaires pour garantir un enseignement de qualité ?

La politique est une affaire de choix. Et le choix qui nous est proposé se résume à cette question : Quelle école voulons-nous pour nos enfants ? Nous voulons dépenser plus de 4M€ par an pour l’achat d’uniformes scolaires. Cela représente la moitié du budget d’investissement des écoles par an !  Cet argent ne servira pas aux voyages pédagogiques. Il ne servira pas à la rénovation thermique. Il ne servira pas à l’achat de rétroprojecteurs interactifs.

Avec 4M€ annuels, la Municipalité pourrait employer 76 éducateurs spécialisés. Des nouveaux agents qui seraient en mesure d’épauler nos enseignants et notre personnel scolaire face aux situations difficiles, au harcèlement dans les cours d’écoles.

Cet investissement nous semble plus adéquat que le retour à une tenue réglementaire qui n’aura jamais qu’une influence limitée sur les problèmes de société qui atteignent le cœur de nos écoles.

De fait, peu importe qui mettra la main à la poche, nous ne pouvons pas nous permettre de dédier 4M€ à des vêtements quand les difficultés sont si profondes. Investissons plutôt dans l’éducation, sensibilisons nos enfants aux valeurs citoyennes et républicaines, assurons-nous que nos écoles disposent des ressources nécessaires pour offrir un environnement d’apprentissage optimal.

Il en va de l’équilibre de notre société à venir.

Je vous remercie.

 13.1 : Culture à l’école

Chers collègues, voici une délibération qui mérite les félicitations de notre assemblée. 

116 écoles sont maintenant dans le dispositif culture à l’école.

M le Maire, M Gagliolo, c’est comme cela que nous aimons la politique pour nos écoles. Voilà comment l’argent peut être bien utilisé. C’est tout de même mieux que d’investir dans le tissu des uniformes et l’impact sur la citoyenneté sera bien plus grand.

Délibération 20.1 : association STAF 06

Ce projet de l’association STAF 06 d’accompagner les élèves du Lycée Thierry Maulnier dans un voyage de mémoire sur les génocides du XXème siècle est admirable, et le rappel du génocide du Rwanda est crucial. Ca a été le premier génocide fomenté à partir d’un réseau de radio, la radio des Mille Collines, sorte de précurseur des réseaux sociaux et du cycle de haine et d’horreurs que cela a alimenté. A ce titre, les élèves lycéens sont un public très réceptif à ce travail de mémoire.

En outre, je suis très touchée que ce soit les élèves du Lycée Thierry Maulnier qui soient les bénéficiaires de cette action.

En effet, vous n’êtes pas ou plus sans savoir que ce lycée porte le nom, Thierry Maulnier, d’un collaborationniste, d’un anti-républicain et d’un antisémite notoire.

A ce sujet, j’ai sollicité le président Renaud Muselier et les honorables membres ici présents de l’assemblée régionale afin de corriger cette curieuse anomalie.

J’espère que cela pourra se faire rapidement. Car comment les actions de l’association STAF 06 seront-elles perçues par nos lycéens, s’il reste cette incohérence éthique  ?

Comme disait l’écrivain rwandais Révérien Rurangwa, rescapé du génocide “il y a des larmes plus douloureuses que celles que l’on pleure, ce sont celles que l’on n’arrive pas à pleurer”.

17.2 : collections du MAMAC

Voilà, nous y sommes, le MAMAC va fermer ses portes pour les 3 années à venir. 

Une aubaine pour les musées du monde entier à qui l’on va prêter des œuvres car notre fond est exceptionnel. Hélas, ni les niçois, ni les touristes qui visitent notre belle ville ne pourront plus en profiter pendant les 2 années à venir, pendant le chantier.

Nous voterons bien sûr toutes vos propositions M. Roux, mais nous sommes très tristes de ne plus pouvoir monter à la terrasse et admirer les œuvres de nos collections.

23.1 contraventions automatiques

Mesdames et messieurs, je comprends bien que les infractions au stationnement sont une engeance, et qu’il convient de mettre tous les moyens pour les réglementer. De plus, je comprends très bien que les revenus tirés de ces amendes sont une ressource utile à nos finances fragiles.

Mais je veux attirer votre attention sur le sort misérable qui est fait des salariés de l’entreprise prestataire Streeteo. Aux salariés, il est exigé un objectif de 2000 verbalisations par mois, avec harcèlement à la clef. Les agressions de certains de nos citoyens envers les salariés de Streeteo, dans la rue sont nombreuses, œil au beurre noir, lunettes cassées, agressions verbales mais sexuelle aussi. 

Le mot d’ordre de la Direction est « pas de vague », rien ne doit remonter au donneur d’ordre. Des courriers ont été envoyés à la Mairie dénonçant ces actes, mais ces courriers se retrouvent sur le bureau du Directeur qui évidemment n’en fait rien, sinon des menaces envers les salariés.

70% des salariés de Moovia repris par Streeteo ont fini par démissionner, lassés de cette ambiance délétère.

Alors, Monsieur le Maire, Monsieur Nofri, ne fermez pas les yeux et les oreilles aux appels des salariés de second ordre.

Ce sont eux (et pas seulement l’outil automatique) qui font rentrer l’argent dans les caisses de la ville.

Entendez-les, recevez-les et surtout, comme dirait le ministre, soyez méchants avec les méchants. Soyez forts avec les forts.  

Je vous remercie.

Interventions de Jean-Christophe Picard

15.2 Subvention à l’association Olympic Nice Natation

Il est proposé au Conseil municipal d’annuler l’attribution de l’aide financière et des aides indirectes octroyées à l’Olympic Nice Natation par le biais de la délibération n° 7.3 du 14 avril 2023 et de l’avenant n° 1 conclu avec ladite association et d’approuver l’attribution d’une aide financière de 690 000 euros pour 2023 au bénéfice de l’association ONN et des aides indirectes estimées à 3 425 092,50 euros ainsi que l’avenant n° 1 conclu avec ladite association.

1/ Comme vous le savez, les élus locaux disposent d’un droit général à l’information sur les affaires de la collectivité devant faire l’objet d’une délibération.

Nous n’avons pas le sentiment, en l’espèce, que ce droit à l’information a été respecté.

Vous faites l’impasse sur la raison pour laquelle vous prenez cette délibération, à savoir que c’est le préfet qui vous l’a demandé dans le cadre d’une lettre d’observation en date du 11 octobre 2023 portant sur la délibération accordant une subvention à l’ONN (nous rappelons que le groupe écologiste avait voté contre cet octroi dans les formes proposées). Vous vous abstenez de nous communiquer la lettre du préfet que j’ai pourtant demandée en commission et que le directeur général des services s’était engagé à me communiquer. Comment les conseillers municipaux pourraient-ils voter une délibération visant à régulariser une situation sans savoir précisément ce qui est reproché par le contrôle de légalité ?

2/ Malgré ses multiples considérants, cette délibération réussit à ne faire aucune référence au rapport de la chambre régionale des comptes. 

Surtout, la délibération n’énumère pas les mesures correctives apportées par l’association suite aux irrégularités inquiétantes relevées par la Chambre. Nous espérons pourtant que certaines pratiques ont cessé et que les recommandations de la Chambre ont été suivies. Par exemple, lors du conseil municipal du 14 avril 2023, vous nous aviez indiqué que l’ONN devait approuver de nouveaux statuts en juin 2023. Pourquoi la délibération que vous nous soumettez aujourd’hui n’en fait-elle pas état ? De même, pourquoi ne pas nous dire, dans ses considérants, où en est l’élaboration du projet associatif pluriannuel ; document qui avait été recommandée la Chambre ?

3/ Sur le fond, la Chambre régionale des comptes s’était montrée pour le moins perplexe sur la nécessité de créer une société par actions simplifiées ; elle disait :

« Les conditions commerciales imposées par la société Arena ne peuvent justifier la création de la SAS. »

« Les conditions commerciales imposées par la société Arena sont surprenantes dès lors qu’aucune disposition juridique n’interdit à une association d’acheter en direct à ses fournisseurs, ce que le club ONN faisait et continue à faire avec la plupart de ses autres fournisseurs. »

Au final, nous avons le sentiment que cette société n’est pas indispensable et qu’elle ne fait qu’ajouter de l’opacité. La preuve en est que, dans la convention d’objectifs 2024, vous demandez à l’association des justificatifs, mais rien concernant la SAS ONN Events alors qu’il existe des flux financiers entre les 2 entités.

Vous nous accuserez peut-être de voir le mal partout, mais nous avons tous en mémoire un fâcheux précédent impliquant une association et une SARL ayant le même objet. Ce n’était pas sur la natation mais c’était sur le golf. Et de l’argent public avait mystérieusement disparu. Sans faire de procès d’intention à qui que ce soit, vous comprendrez donc que nous ne soyons pas fans de ce type de montage, surtout s’il n’est pas nécessaire.

25.7 Frais de déplacement, de séjour, de mission et de garde ou d’assistance au profit des élus dans le cadre de leurs missions pour l’exercice 2024

Il est proposé au conseil municipal d’approuver pour l’exercice 2024 le remboursement des frais engagés par les élus pour les déplacements, les séjours, les missions, les repas et les gardes d’enfants y compris les frais spécifiques d’accompagnement et d’aide technique par les élus en situation de handicap dans le cadre de leurs mandats.

Le barème de remboursement des frais de déplacement et de séjours a été revalorisé par l’arrêté du 20 septembre 2023. Les repas sont désormais remboursés à hauteur de 20 euros (au lieu de 17,5) tandis que les frais d’hébergement sont remboursés jusqu’à 140 euros (au lieu de 110). Alors, en commission, on m’a indiqué qu’il était impossible de trouver une chambre d’hôtel à Paris à 110 euros… Cela tombe bien, puisqu’on a désormais droit à 140 euros !

Mais, sans surprise, vous estimez quand même que ce régime de droit commun n’est pas suffisant pour nos édiles, malgré « la fin de l’abondance ». Comme d’habitude, vous mettez en place un régime dérogatoire pour pouvoir rembourser plus : 30 euros pour les repas et jusqu’à 300 euros pour les nuitées.

Le problème est que ce régime dérogatoire est reconduit chaque année « depuis la nuit des temps » pour reprendre la formule donnée en commission. Donc, ce dispositif me semble contredire le décret du 3 juillet 2006 qui dispose qu’un éventuel régime dérogatoire doit être « d’une durée limitée ».

Vous serez peut-être tenté de me faire la même réponse qu’en 2022, à savoir que ce régime dérogatoire serait « vertueux » parce que ses plafonds n’ont pas bougé depuis 2014. Sauf que c’est faux : en 2014, le plafond des nuitées était de 200 euros contre 300 euros aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit, outre notre désaccord sur cette dérogation à durée illimitée, nous réitérons notre demande de présenter, chaque année, un état des remboursements de frais pour chaque conseiller municipal comme le font certaines collectivités à l’instar du conseil régional des Hauts de France.

Categories: Non classé

Revue de Presse – Décembre 2023

C’est la période de Noël, mais vos élus en feront pas de cadeaux à tous ceux qui agissent contre les intérêts des Niçois et de leur environnement. Ce mois-ci, nous sommes intervenus sur les jeux Olympiques d’Hiver, le projet de télécabine à Auron, et l’éventuel retour de l’uniforme scolaire.

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande un référendum sur la tenue des Jeux Olympiques d’Hiver dans notre région, interview de France Bleu Azur (01-12-23)

https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-france-bleu-azur-de-7h45/jo-2030-l-ecologiste-juliette-chesnel-le-roux-demande-un-referendum-7909325

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande un référendum sur la tenue des Jeux Olympiques d’Hiver dans notre région, article de Nice-Matin (01-12-23)

https://www.nicematin.com/politique/-nous-ne-partageons-pas-cette-euphorie-generale-les-jeux-olympiques-dans-les-alpes-n-emballent-pas-les-ecologistes-nicois-ils-demandent-un-referendum-888641

Fabrice DECOUPIGNY intervient sur le projet de télécabine à Auron (01-12-23)

https://www.nicematin.com/environnement/-une-telecabine-de-grande-capacite-de-3000-passagers-comment-cette-station-des-alpes-du-sud-veut-moderniser-son-domaine-skiable–888710

Hélène GRANOUILLAC parle de la tempête Aline sur RCF (01-12-23)

https://www.rcf.fr/articles/actualite/tempete-aline-les-paroles-des-maires-et-des-oppositions-lr-et-eelv

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande un référendum sur la tenue des Jeux Olympiques d’Hiver dans notre région, en plateau sur BFMTV (02-12-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/replay-emissions/bonsoir-cote-d-azur/jo-2030-dans-les-alpes-les-elus-ecologistes-a-la-metropole-de-nice-s-etonnent-du-choix_VN-202311290755.html

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom de la salle du Conseil Métropolitain (05-12-23)

https://www.nicematin.com/politique/amphitheatre-anatole-de-monzie-soutien-du-regime-de-vichy-au-centre-universitaire-mediterraneen-les-ecologistes-nicois-a-la-charge-pour-qu-il-change-de-nom-889742

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande des excuses à Christian ESTROSI après les propos qu’il a tenu à son égard (06-12-23)

https://www.nicematin.com/politique/changement-de-nom-d-un-amphi-au-cum-une-elue-ecologiste-demande-des-excuses-a-christian-estrosi-889970

Juliette CHESNEL-LE ROUX est dans Ouest-France pour sa demande de changement de nom de l’amphithéâtre Anatole de Monzie (08-12-23)

https://www.ouest-france.fr/provence-alpes-cote-dazur/nice-06000/nice-la-salle-du-conseil-metropolitain-porte-le-nom-dun-collaborationniste-denonce-lopposition-72670754-95db-11ee-b272-8726d29c568a

Jean-Christophe PICARD est dans Autonews pour évoquer le Grand Prix du Castellet (19-12-23)

https://www.autonews.fr/racing/formule-1/news/retour-du-gp-de-france-de-f1-le-dossier-traine-en-longueur-magny-cours-continue-d-esperer-122899

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, se prononce contre l’uniforme à l’école (21-12-23)

https://www.rcf.fr/articles/actualite/uniforme-a-lecole-nice-va-plus-loin

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, se prononce contre l’uniforme à l’école, dans le Figaro (21-12-23)

https://www.lefigaro.fr/nice/uniforme-a-l-ecole-a-nice-foire-d-empoigne-entre-la-majorite-et-l-opposition-ecologiste-20231222

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, se prononce contre l’uniforme à l’école, reportage de BFMTV (22-12-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/cela-coute-un-pognon-de-dingue-l-opposition-nicoise-s-insurge-contre-l-experimentation-du-port-de-l-uniforme_AN-202312220867.html

Categories: Non classé

Revue de Presse – Novembre 2023

Pour vos élus, ce mois de novembre 2023 a été marqué par l’annonce de la candidature des Alpes françaises aux JOP d’Hiver 2030 et la dénonciation du manque de logements sociaux sur notre territoire. On fait le point.

Intervention de Hélène GRANOUILLAC sur le prix de l’eau (04-11-23)

https://www.nicematin.com/environnement/le-tarif-de-l-eau-va-augmenter-dans-la-metropole-de-nice-au-1er-janvier-2024-on-vous-explique-pourquoi-883225

Lettre de notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX à la première Ministre Elisabeth BORNE, dénonçant l’attitude du Préfet des Alpes-Maritimes face au non-respect de la loi SRU à Nice (05-11-23)

Objet : Non-respect de la loi SRU par la ville de Nice et attitude incompréhensible du préfet des Alpes Maritimes

Madame la Première Ministre,

Je me permets de vous adresser cette lettre pour vous faire part de notre profonde inquiétude concernant le non-respect flagrant de la loi Solidarité et Renouvellement Urbains (SRU) par la ville de Nice. Nous sommes choqués par le fait que les sanctions prévues par cette loi aient été contournées par le préfet Gonzalez, comme l’a révélé la presse cette semaine.

Malgré l’obligation légale, la ville de Nice ne respecte pas cette loi depuis plusieurs années. Cette situation compromet gravement ses objectifs, en aggravant les inégalités sociales et en freinant le développement de logements accessibles aux familles à revenus modestes.

La situation étant dénoncée régulièrement sur notre territoire, il est pour le moins surprenant, voire scandaleux, que le préfet des Alpes Maritimes ne se soit pas saisi de son autorité pour faire appliquer la loi.

A présent, nous souhaiterions savoir quelles mesures le gouvernement compte mettre en place pour garantir le respect effectif de la loi SRU par la ville de Nice, et par extension, par la Métropole Nice-Côte d’Azur.

Nous croyons en l’importance de l’application rigoureuse des lois qui visent à créer des conditions de vie équitables pour tous les citoyens, et nous comptons sur votre autorité pour rectifier cette situation inacceptable.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à notre requête et de l’effort que vous mettrez en œuvre pour que la loi SRU soit respectée.

Veuillez agréer, Madame la Première Ministre, l’expression de notre plus haute considération.

Juliette CHESNEL-LE ROUX

Conseillère Municipale de Nice

Présidente du Groupe des élus écologistes

Intervention de Juliette CHESNEL-LE ROUX sur BFMTV dénonçant le manque logements sociaux (06-11-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/replay-emissions/bonjour-cote-d-azur/nice-il-y-a-t-il-suffisamment-de-logements-sociaux_VN-202311060342.html

Intervention de Juliette CHESNEL-LE ROUX dans Nice-Presse dénonçant le manque logements sociaux (06-11-23)

Intervention de Hélène GRANOUILLAC sur le prix de l’eau (09-11-23)

https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/FMfcgzGwHfklMsvFFnkkcFxqzgqrqvzg

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX s’inquiète des conséquences des JOP d’Hiver dans notre région, article du Figaro (09-11-23)

https://www.lefigaro.fr/nice/hotels-quatre-etoiles-nouvelle-residence-pres-de-nice-isola-2000-fait-sa-mue-en-vue-des-jo-d-hiver-2030-20231109

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX s’inquiète des conséquences des JOP d’Hiver dans notre région, article de Nice-matin (09-11-23)

https://www.nicematin.com/urbanisme/palais-des-congres-entre-inquietudes-et-annonces-884043

otre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX s’inquiète des conséquences des JOP d’Hiver dans notre région, article de France 3 (09-11-23)

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/candidature-des-jo-2030-des-jeux-sobres-et-economes-mais-un-projet-passeiste-et-navrant-pour-ses-opposants-2869637.html

Jean-Christophe PICARD fustige la candidature des Alpes françaises à la réception des JOP d’Hiver de 230 sur BFM

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/replay-emissions/bonsoir-cote-d-azur/jo-2030-dans-les-alpes-maritimes-le-groupe-ecologiste-au-conseil-metropolitain-fustige-la-candidature_VN-202311090741.html

Fabrice DECOUPIGNY intervient sur le prix d’une statue commandée à un artiste proche de l’extrême-droite (16-11-23)

https://www.nicematin.com/arts/la-commande-d-une-statue-fait-polemique-885604

Juliette CHESNEL-LE ROUX continue de demander le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier, dans Nice-matin (18-11-23)

https://www.nicematin.com/politique/-raciste-antirepublicain-colonialiste-alerte-par-les-ecologistes-renaud-muselier-va-etudier-la-demande-de-changement-de-nom-du-lycee-thierry-maulnier-a-nice-886157

Juliette CHESNEL-LE ROUX est dans Monaco-Matin pour sa participation à une action contre l’extension de l’Aéroport de Nice (18-11-23)

https://www.monacomatin.mc/environnement/-beton-ville-dernier-appel-pour-monsieur-estrosi-et-monsieur-bechu–886294

Jean-Christophe PICARD intervient sur les JOP d’Hiver dans Nice-Matin (21-11-23)

https://www.nicematin.com/sport/gaspillage-coup-de-pub-completement-delirant-la-candidature-de-la-region-sud-aux-jo-2030-ne-fait-pas-l-unanimite-886686

« Quinze jours de fête, quinze ans de dette » Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX est dans le journal suisse « Le Temps » où elle dénonce les JOP d’Hiver 2030 (28-11-23).

https://www.letemps.ch/sport/les-opposants-a-la-candidature-francaise-aux-jo-2030-denoncent-quinze-jours-de-fete-pour-quinze-ans-de-dette

Categories: Non classé

Revue de Presse – Octobre 2023

C’est la saison d’Halloween ! Pourtant, pas besoin d’attendre le 31 pour se faire peur sur la scène politique niçoise. Ce mois-ci, les élus sont intervenus sur le cas d’un lycée qui porte le nom d’un journaliste antisémite, la prolifération des logements touristiques dans nos quartiers et l’annonce d’un Palais des Congrès qui coûterait 20M€ aux contribuables.

……………………………………………………………………………………….

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX demande le retrait du nom « Thierry-Maulnier » attribué à un lycée niçois sur BFM (03-10-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/replay-emissions/bonjour-cote-d-azur/nice-des-elus-veulent-rebaptiser-le-lycee-maulnier_VN-202310030186.html

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX demande le retrait du nom « Thierry-Maulnier » attribué à un lycée niçois sur France 3 (05-10-23)

https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/un-lycee-de-nice-porte-le-nom-du-fondateur-d-un-journal-antisemite-soutien-a-petain-des-elus-veulent-le-rebaptiser-2851043.html

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX déplore la prolifération des AirBnB dans nos quartiers (16-10-23)

https://www.capital.fr/immobilier/airbnb-la-ville-de-nice-part-a-la-chasse-des-boites-a-cles-1482305

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX s’insurge contre le montant annoncé du nouveau Palais des Congrès du Port (18-10-23)

https://www.nicematin.com/urbanisme/le-futur-palais-des-congres-qui-va-accueillir-le-sommet-de-l-ocean-de-l-onu-va-t-il-couter-20-millions-d-euros-aux-nicois–880065

Le 18 octobre 2023, vos élus ont également déposé une contribution portant sur la Modification Simplifiée n° 2 du plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm).

Categories: Non classé

Revue de Presse – Septembre 2023

C’est la rentrée ! Et pour l’occasion, vos élus reviennent plus déterminés que jamais. Au programme, un appel à la création d’un « Grenelle du Social », l’enquête sur le financement du Grand Prix du Castellet et la demande de gratuité des transports pour les enfants et les étudiants.

Interview de notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, dans les colonnes de Nice-Presse (08-09-23)

https://nicepresse.com/nice-les-elus-ecologistes-appellent-a-une-table-ronde-pour-sauver-les-associations-en-crise/

Intervention de Hélène GRANOUILLAC sur France Bleu Azur (08-09-23)

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/une-elue-nicoise-se-mobilise-contre-les-stationnements-moteur-allume-8492489

Interview de jean-Christophe PICARD sur BFM Côte d’Azur à propos du Grand prix du Castellet (14-09-23)

https://www.bfmtv.com/var/un-vrai-scandale-une-enquete-ouverte-sur-la-gestion-du-grand-prix-de-france-du-castellet_AV-202309140938.html

Interview de Juliette CHESNEL-LE ROUX qui demande officiellement la création d’un « Grenelle du Social » à Nice (15-09-23)

https://www.francebleu.fr/emissions/l-invite-france-bleu-azur-de-8h15/azur

Interview de Juliette CHESNEL-LE ROUX sur les ondes de RCF (20-09-23)

https://www.rcf.fr/articles/actualite/transports-a-nice-eelv-demande-une-baisse-des-tarifs-et-un-elargissement-de-la

Les élus écologistes demandent de nouveaux tarifs pour les transports (21-09-23)

https://nicepresse.com/a-nice-les-elus-ecologistes-reclament-la-gratuite-des-transports-pour-les-enfants-et-les-etudiants/

Interview de Juliette CHESNEL-LE ROUX dénonçant le scandale du « Nice Climate Summit » (24-09-23)

https://nicepresse.com/nice-climate-summit-un-sommet-inutile-qui-coutera-aux-nicois-500-000-euros-attaque-lopposition-ecologiste/

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier de Nice (28-09-23)

https://www.nicematin.com/politique/thierry-maulnier-est-un-raciste-un-colonialiste-selon-les-verts-qui-veulent-changer-le-nom-du-lycee-qui-porte-son-nom-a-nice-875599

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier de Nice sur France Bleu Azur (29-09-23)

https://www.francebleu.fr/infos/societe/polemique-autour-du-nom-d-un-lycee-nicois-2275704

Notre Présidente, Juliette CHESNEL-LE ROUX, demande le changement de nom du lycée Thierry-Maulnier sur BFMTV (28-09-23)

https://www.bfmtv.com/cote-d-azur/antirepublicain-raciste-nationaliste-eelv-demande-le-changement-de-nom-du-lycee-maulnier-a-nice_AN-202309290366.html

Categories: Non classé

Revue de Presse – Juillet 2023

Categories: Non classé
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial